Le profile ARMv7-M du jeu d’instruction ARM a été créé pour subvenir aux besoins des microcontrolleurs: le maximum de performance, sans sacrifier la taille du silicon et en restant basse consommation. Les Cortex-M avaient déjà le Cortex-M0 pour le plus petit µc et le Cortex-M3 pour plus de performance et avec plus d’instructions disponibles et l’année dernière aussi à Embedded World, ARM a ajouté le Cortex-M4 dans la famille.

(Traduction en Français du blog original sur ARM.com)

La particularité du Cortex-M4 réside dans ses instructions de traitement du signal supplémentaires (DSP) avec la possibilité d’aussi inclure un module de calcul en virgule flottante (VFP)… Ces deux attributs en font le processeur idéal pour les applications de contrôle (DSC = Digital Signal Control). Le premier µc que j’ai vu était présenté au 20e AETC à Paris en Décembre 2010 et aujourd’hui plusieurs partenaires offrent des produits basés sur le Cortex-M4. Voici ce que les Partenaires de ARM Connected Community doivent présenter et où vous pourrez trouver les démos !

Embedded World (EW) à Nuremberg est partagé en deux évènements: La partie exhibition ouverte à tous, et les conférences pendant lesquelles vous pouvez écouter le meilleur sur vos sujets et produits favoris.

Les Conférences

Un contenu riche est disponible sur le Cortex-M4. Du µc lui-même aux outils de développement, les Partenaires de ARM vous montrent comment mettre à profit tous les avantages du Cortex-M4.

Démos du Cortex-M4 à Embedded World

Cortex-M4 Freescale Tower Kit

Cortex-M4 Freescale Tower Kit

Si vous trouvez le temps entre deux conférences, ou si vous ne participez pas du tout aux conférences, il vous reste quand même beaucoup à voir sur le “terrain”. La carte de ARM Connected Community (Stand ARM 10/11-343) vous aidera à trouver toutes les démonstrations de nos Partenaires. Cette carte sera disponible sur les stands mais est aussi téléchargeable à partir de la page web d’ARM avec le moteur de recherche des Partenaires. Voici quelques exemples de ce vous pourrez voir:

Freescale Semiconductor (Stand 9/9-935) 

Freescale devrait montrer un prototype basé sur leur Tower System avec Kinetis (leur famille de Cortex-M4). Vous pouvez d’ores et déjà commander le kit sous la référence TWR-K60N512-KIT. Le kit comprends la “carte mère” ainsi qu’une carte fille de communication (Ethernet, …) mais aussi l’environnement de développment (CodeWarrior IDE), tous les câbles ainsi que la pile bouton pour la mémoire !!! Je l’ai reçu au bureau et en moins d’une heure, un code de démonstration tournait…

NXP (Stand 12/12-218)

Cortex-M4 LPC4300 NXP Motor Control

Cortex-M4 LPC4300 NXP Motor Control

L’équipe NXP d’Eindhoven m’a envoyé un kit vraiment très complet pour le contrôle moteur basé sur leur récent LPC4300. Ce microcontroleur contient un coeur Cortex-M4 mais aussi un Cortex-M0… Ce que j’ai trouvé le plus attractif dans ce kit est le fait que TOUT est inclus : le moteur et les alimentations sont également fournis. Embedded Artist a fait du bon travail pour donner une bonne impression aux nouveaux utilisateurs (OOBE).

A Embedded World, NXP doit montrer une démonstration avec le contrôle de deux moteurs sur le même µc : un moteur avec capteurs pour le Cortex-M0 et, pour le Cortex-M4, sans capteurs utilisant l’algorithme de commande vectorielle (lien en français).

Texas Instruments (Hall 12/12-436, Hall 11/11-308, Hall 11/11-318)

L’équipe américaine nous a aussi envoyé un kit intéressant. Comme il est possible d’intervertir le microcontrolleur, le kit d’évaluation peut être évolutif vers le Cortex-M4 !

Aussi, grâce aux librairies CMSIS 2.0, le développeur logiciel n’a qu’à changer un paramètre de compilation pour utiliser les instructions DSP… Un autre exemple de l’évolutivité et facilité de développement sur les Cortex-M

Maintenant c’est à vous !

CMSIS 2.0 est un jeu de librairies qui vous permet de faire abstraction des couches basses du µc. Les fabricants et ARM fournissent ces fichiers gratuitement et ils permettent un migration simplifiée même entre les différents fabricants. Vous pouvez donc choisir le produit qui correspond le mieux à votre application sans être “attaché”. Ce jeu de librairies contient aussi des fonctions mathématiques avec des exemples d’utilisation pour aider les développeurs non-experts en DSP à tirer le meilleur profit de la puissance du Cortex-M4.

Aussi, avec l’outil de developpement Keil MDK et son interface appréciée µVision, il n’y a plus de raison de ne pas commencer votre projet dès maintenant…

Mais dites-moi : quelle sera votre prochaine application avec le processeur ARM Cortex-M4 ?
A bientôt,
Alban